miércoles, 22 de octubre de 2008

L' HORREUR

Ce qui me tue
je le vénère comme un feu
mon vit sanglote de salive
ta langue est douce comme l'eau

D'un cercueil empli de merde
je te compte chez les morts
dans mon impénétrable nuit
mon amante la mort

Boue de sang
au lapin écorché
tu es l'horreur de la nuit
quand la morte approchera



2008